Evaluation Multicritère

Partenaires impliqués : ARVALIS, FiBL, Ebenrain, LEL, CAA

L’évaluation multicritère joue un rôle important dans le projet KLIMACrops est intervient à deux niveaux :

Évaluation de l’intérêt de pratiques culturales, suite aux  essais au champ

Les résultats les plus prometteurs obtenus lors des essais au champ sont évalués selon leur intérêt économique et climatique. Cette évaluation est généralement conduite à l’échelle de l’itinéraire technique de la culture concernée par la pratique culturale.

Figure : Exemple de sortie : évaluation de l’impact du travail du sol sur  la marge brute du blé d’hiver, réalisée à partir des résultats de l’essai de semis direct conduit  par le LTZ en 2022/23.

Les calculs économiques sont réalisés par le LEL afin de permettre la même méthode de calcul et ainsi faciliter les comparaisons.

L’impact climatique des techniques les plus prometteuses est évalué avec un des outils d’évaluation utilisé par les partenaires.

A tour de rôle les partenaires présentent leurs outils d’analyse afin de permettre aux autres partenaires de mieux comprendre leur méthode de travail et de choisir idéalement le même outil pour les analyses climatiques.

Évaluation de scénarios de systèmes de culture construits en ateliers de conception

Lors d’ateliers de conception conduits en France et en Suisse, les agriculteurs réfléchissent ensemble à des scénarios d’évolution des systèmes de culture actuels pour s’adapter et atténuer le changement climatique en se projetant à un horizon 2050 : introduction de nouvelles cultures, de couverts végétaux, modification des rotations, changements variétaux, etc.

Le point de départ de ce travail est la description (« sur le papier ») de fermes-types, représentatives du territoire sur lequel la démarche est mise en place. Les partenaires du projet, conseillers agricoles et agriculteurs mobilisés, précisent les caractéristiques de celles-ci (assolement, parc matériel, itinéraires techniques, rendements, prix des intrants et prix de vente.

Le même travail de description (« sur le papier ») est ensuite réalisé pour chaque scénario d’adaptation de cette ferme-type imaginé par le groupe.

Les fermes-types et les scénarios imaginés sont ensuite évalués, de manière à en connaitre les performances économiques, techniques, environnementales que l’on obtiendrait a priori.

Côté français, 3 outils complémentaires sont mobilisés pour conduire cette évaluation :

  • l’outil ASALEE, créé par ARVALIS, permet de modéliser le rendement des cultures  sous l’effet du stress hydrique, sous des scénarios climatiques futurs (projection climatique en prenant en compte le scénario d’émissions RCP 4.5 du GIEC).
  • L’outil SYSTERRE, créé par ARVALIS, permet de calculer des indicateurs techniques, économiques, environnementaux, à l’échelle de l’exploitation (ferme-type ou scénarios) (indicateurs calculés : temps de traction au champ, marge brute, marge nette, consommation d’énergie, etc.)
  • L’outil CARBON EXTRACT, créé par AGROSOLUTIONS, permet de calculer les bilans carbone, à l’échelle de l’exploitation (ferme-type ou scénarios), via l’estimation des émissions de gaz à effet de serre et du stockage de carbone permis.
Schéma décrivant l’outil ASALEE et sa mobilisation en complément de l’outil SYSTERRE dans la démarche de conception-évaluation avec les agriculteurs mobilisés.

Figure : Schéma décrivant l’outil ASALEE et sa mobilisation en complément de l’outil SYSTERRE dans la démarche de conception-évaluation avec les agriculteurs mobilisés.

En Suisse le rendement des fermes en 2050 est estimé en se basant sur les données du FAO (ZAEM. Scénario d’émission RCP 8.5).  Pour évaluer l’impact climatique des mesures d’adaptation, les partenaires suisses utilisent l’outil Farm LCA.

Pour l’évaluation économique des mesures, le catalogue des marges brutes d’Agridea est utilisé.

Fonctionnement de l’outil FarmLCA

Figure : Fonctionnement de l’outil FarmLCA