Nouveaux contenus et concepts de formation

L’analyse et la construction collective de nouveaux concepts de formation pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement dans le Rhin Supérieur (moindre utilisation des produits phytopharmaceutiques, optimisation des pratiques de fertilisation) permettra de développer de nouvelles pratiques écologiques. Croiser les regards transfrontaliers tant des agriculteurs conventionnels que « bio », conquérir tous les acteurs de la base en développant collectivement des modules transfrontaliers de formation permettra d’apprendre à produire autrement pour le développement d’une économie verte conciliant performances économiques, environnementales et sociales.

Pour ce faire, les partenaires définiront les besoins des agriculteurs et analyseront les déficits des formations et méthodes pédagogiques existantes.

C’est dans ce contexte qu’a été organisé le séminaire de travail du 21 février 2018 à la Hochburg Emmendingen (près de Freiburg en Breisgau). Les travaux menés avec les agriculteurs, les viticulteurs, les conseillers, les formateurs et les élèves de France et d’Allemagne invités ont permis de faire émerger les carences et les besoins dans le domaine de l’utilisation des intrants et des fertilisants. De nombreux arguments et de nombreuses idées ont été collectées pour réduire les produits phytopharmaceutiques et optimiser les pratiques de fertilisation existantes. Un questionnaire sera élaboré à partir de ces résultats et seront distribués aux acteurs du terrain pour cadrer les priorités des besoins en matière de formation.

Une manifestation identique aura lieu à l’automne 2018 pour les producteurs de légumes et de fruits.