Impact sur la qualité de l’air

Eviter les émissions en ammoniac

Une partie des engrais azotés apportés pour fertiliser les maïs est susceptible de se volatiliser en ammoniac en fonction des conditions d’épandage et de la météo.

Les partenaires d’Innov.AR mesurent la réduction des émissions dans l’atmosphère de l’ammoniac émis lors d’apport d’engrais grâce à des techniques innovantes de fertilisation.

Badges passifs pour la capture du NH3 volatilisé – Photo: Atmo Grand Est