Fourrages

Le changement climatique a un impact fort sur la qualité et la disponibilité des fourrages,  ressource primordiale pour les élevages.

En 2021, le groupe de travail fourrages travaille majoritairement sur la thématique du sorgho qui constitue une piste de réflexion pour les systèmes fourragers. Il s’agira notamment d’enrichir et de consolider les références, les recommandations techniques et de diversifier les témoignages pour renforcer l’accompagnement les agriculteurs souhaitant intégrer la culture de sorgho dans leurs systèmes de production.

Le groupe fourrages va également mutualiser les moyens existants pour réaliser un suivi de l’évolution de la matière sèche des maïs et des sorghos. L’objectif est d’appuyer les agriculteurs dans le pilotage des chantiers de récolte : date optimale de récolte, recommandations techniques pour optimiser la qualité des fourrages et de leur conservation, etc.  Ce sont près de 90 parcelles de maïs et de sorgho (Alsace, BW) qui feront l’objet d’échantillonnage et de mesures. La zone géographique de suivi pourrait évoluer et inclure des parcelles suisses à l’avenir. Grâce à la coopération transfrontalière, les méthodes de travail déjà en place devraient être complétées par un nouveau protocole de suivi des taux de sucres.

Les partenaires impliqués dans le groupe de travail :

  • Chambre d’agriculture Alsace (France)
  • Bio en Grand Est (France)
  • le Landesverband Baden-Württemberg für Leistungs- und Qualitätsprüfungen in der Tierzucht e.V.  (Allemagne)
  • Landwirtschaftliches Technologiezentrum Augustenberg (Allemagne)
  • AGRIDEA (Suisse)
  • Service de l’économie rurale-canton du Jura (Suisse)

Pilote du groupe :

Matthieu VAILLANT, Chambre d’agriculture Alsace
matthieu.vaillant@alsace.chambagri.fr