Les défenses naturelles plus élevées pour les vignes en biodynamie

Les défenses naturelles plus élevées pour les vignes en biodynamie

Dans le cadre du projet AGRO Form un travail a été engagé avec des viticulteurs de Westhalten et de Suisse sur la lutte contre les maladies foliaires de la vigne.

Un article publié par un partenaire du projet (JE Masson – INRA) met en lumière les différences entre les pratiques en culture conventionnelle et en biodynamie sur le mildiou.

Article paru sur Vitisphère le 2 février 2019 Les défenses naturelles plus élevées pour les vignes en biodynamie

Partager / Teilen
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin